aller à la navigation

L’art de la respiration (Jean Klein) janvier 30 2009

Infos : , 1 commentaire

Observons ce qui se passe dans la respiration de l’homme nerveux ou angoissé. Le nerveux n’ose pas expirer à fond, il n’ose pas vider ses poumons et rester paisible jusqu’à ce que la phase inspiratoire s’instaure d’elle-même. C’est là le signe d’un profond état de crainte et d’angoisse. Lorsque les poumons sont vides, l’homme angoissé redoute le néant, la mort, il précipite alors le mouvement d’inspiration pour retrouver le sentiment de la vie et un apaisement momentané.

respirer.jpg

Au contraire, chez l’homme parfaitement sain, c’est-à-dire parfaitement harmonieux, en accord avec lui-même et le cosmos, la respiration a une signification métaphysique, elle est le “symbole” du rythme d’échange entre l’individu et son Principe. Chaque expiration exprime donc l’abandon total de la créature à Dieu et chaque inspiration représente le retour de l’influx divin.

Entre ces deux mouvements, au moment où les poumons sont vides, s’établit une sorte d’approche du divin en tant que non manifesté.

Nous voyons ainsi comment la peur nous empêche de communier avec l’Être et de faire l’expérience de l’Informel.

Jean Klein
Sois ce que tu es
Le Courrier du Livre
(p. 64-65)

Complément en commentaire…


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 301 articles | blog Gratuit | Abus?