aller à la navigation

L’émotion, c’est l’infantilisme novembre 12 2008

Infos : , 2commentaires

emotions2.jpg
© Impact! Editions

[Swami Prajnanpad] nous a donné une clé que tous les maîtres spirituels ne donnent pas : l’émotion, c’est l’infantilisme. Un adulte n’a pas d’émotion. C’est tout à fait étonnant à entendre mais je le reprends à mon compte. L’état adulte dans toute sa plénitude, l’autonomie, la non-dépendance, c’est le sage. Disons alors qu’un adulte a très peu d’émotions, des émotions qu’il est capable d’assumer, de porter, au lieu d’être emporté par elles. Un adulte peut souffrir si son enfant est tué dans un accident, bien sûr, mais, de façon générale, un adulte n’a pas d’émotion. Il faut que, d’une manière ou d’une autre, vous soyez convaincus de cette affirmation. Un enfant est bourré d’émotions. Un adulte digne de ce nom, qu’il ait trente, quarante ou soixante ans, ne ressent pas ces émotions terribles, insupportables, qui trop souvent s’emparent encore de vous. Tant que vous considérerez qu’il est normal qu’un adulte ait des émotions et que seul un sage ou un Bouddha n’en ressent plus, vous ne pourrez pas échapper à ces perturbations — notamment vos émotions spécifiques les plus fortes, celles qui sont les plus douloureuses et qui peuvent se présenter à l’occasion de toutes sortes de situations affectives, sociales ou professionnelles. En fait, c’est l’enfant en vous, l’enfant qui fonctionne comme un enfant et qui subsiste en vous, qui ressent les émotions, même dans des situations typiques de l’adulte. Un enfant n’a pas de contrôle fiscal, un enfant n’a pas lui-même d’enfant à éduquer mais ce sont des émotions d’enfant qui se manifestent en face de ces événements.

Arnaud Desjardins
La voie et ses pièges
(Editions de la Table Ronde)


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 301 articles | blog Gratuit | Abus?